quarta-feira, 31 de agosto de 2011

Apenas os corpos são procurados



Dans sa dernière interview, au magazine italien Oggi, elle avouait éprouver de la tristesse, de la colère mais aussi de l’amertume: «Si Matthias était devant moi, je lui casserais la figure!»

Elle décrit









un homme «égocentrique, autoritaire, narcissique et très manipulateur» pour qui l’autre «n’existait pas». Un homme qui lui a sans doute infligé «la punition extrême» en faisant disparaître ses fillettes, emportant à jamais son secret avec lui. 

http://www.illustre.ch/Matthias-Schepp-Livia-Alessia-jumelles-disparues-Jacques-Corsini-garagiste-Corse-Travo_118081_.html 


Sept mois après, l’enquête sur les jumelles de 6 ans enlevées par leur père à Saint-Sulpice (VD) est au point mort. Les policiers français et suisses ne recherchent plus aujourd’hui les fillettes vivantes, mais des corps, toujours introuvables.


Par Arnaud Bédat - Mis en ligne le 31.08.2011




Enviar um comentário